Back to tenders & grants page
Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities Consulting Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities
Receive Tenders like this by email

Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities

United Nations Development Programme has announced on 22 Jul 2021 that is accepting bids for the following project: Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities.

The tender will take place in Guinea and will cover the Consulting industry.

The value of this project has not been disclosed by the donor and you can apply until Deadline date

After the deadline, Global Database will announce the contract award for Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities. In order to stay up-to-date with this tender and also to receive daily notifications about similar projects, you can subscribe to our newsletter for free.

Bellow you can find more information about the tender description and the bidding procedure.

Location: Guinea

General information

Donor:

United Nations Development Programme

Industry:

Consulting

Status:

Accepting bids

Timeline

Published:

22 Jul 2021

Deadline:

04 Aug 2021

Value:

Not available

Contacts

Name:

Not available

Phone:

Not available

Email:

Not available

Description

http://procurement-notices.undp.org/view_notice.cfm?notice_id=81090
Recrutement d’un(e) Consultant(e) National(e) Expert(e) en Agro Business pour le projet Rapid Finance Facilities
Procurement Process :IC - Individual contractor
Office :GUINEA, Office - GUINEA
Deadline :04-Aug-21
Posted on :22-Jul-21
Development Area :CONSULTANTS  CONSULTANTS
Reference Number :81090
Link to Atlas Project :
00102232 - Programme d'appui à l'intégration socio-économique des j
Documents :
TDRS
LA NOTICE
Overview :

En 2020, à l’instar des autres pays du monde, le Guinée a vu son système sanitaire et socioéconomique ébranlé par la pandémie de COVID-19. La Guinée a enregistré du 12 mars 2020 au 06 juin 2021 un cumul de vingt-trois mille trois cent-douze (23 312) cas confirmés, vingt et un mille trois cent -quatre vingt-deux (21 382) guérisons et cent soixante-quatre (164) décès hospitaliers de COVID-19 enregistrés en Guinée.

Face à cette situation, le gouvernement a élaboré et mis en œuvre un plan de riposte comprenant des mesures sanitaires, économiques, sécuritaires et sociales en faveurs des ménages et entreprises. En effet, l’étude d’impact socioéconomique publié en juin 2020 dénote que 80% des entreprises du secteur formel affichent une baisse de leur chiffre d’affaires contraint par la faiblesse de la demande ; 91,5% des entreprises informelles constatent une baisse de leur chiffre d’affaires depuis l’apparition de la pandémie et 9,5% des entreprises font face à une baisse de leur trésorerie.

Une baisse de l’activité dans tous les secteurs est constatée : commerce, industrie manufacturière, hôtellerie, tourisme, transport, agriculture etc. Cette baisse de l’activité se traduit par des pertes d’emplois plus ressenties par la gent féminine déjà en sous-emploi.

Plus de la moitié (56,9%) des jeunes femmes âgées de 15-35 ans ayant un niveau d’instruction supérieur sont frappées par le chômage contre 49,5 chez les hommes De même, 37,1% de cette population de 15-35 ans n’est ni en situation d’emploi, ni en éducation, ni en formation. Cette proportion est plus élevée chez les jeunes femmes (46,1%).

Les personnes handicapées sont également considérées comme un groupe extrêmement vulnérable : elles n’ont pas accès aux services de santé primaires et à des services de santé spécifiques. Elles sont exclues du système éducatif (plus de 60% des PH ne sont pas scolarisés) ou ont du mal à accéder à l’emploi. Le COVID19 est susceptible d’avoir aggravé leur situation de vulnérabilité.

En alignement avec les priorités nationales et avec les recommandations de l’étude d’impact socioéconomique liées aux répercussions du COVID-19, le Système des Nations Unies en Guinée apporte son appui à travers son cadre de réponse multisectoriel pour lequel le PNUD a la charge du volet relèvement socio-économique. 

Dans ce cadre, le PNUD en collaboration avec le ministère des Droits et Autonomisation des femmes, l’APIP et plusieurs autres acteurs met en œuvre un projet intitulé « Appui à l’entreprenariat des jeunes filles et des femmes dans le cadre de la relance post COVID-19» sous financement du Rapid Financing Facilities (RFF).

Le projet vise à garantir l’accompagnement des femmes y compris celles avec handicap dans l’entrepreneuriat, avec l’objectif d'autonomiser 500 jeunes filles et femmes et de contribuer à la résilience de 500 PMEs du secteur informel impactés par la COVID-19 dans les régions de Kankan, Faranah et Kissidougou.

L’initiative « RFF » s’appuie sur des approches existantes dans d’autres projets/ programmes du PNUD : le Projet YouthConnekt for Women (entrepreneuriat féminin), le Programme d’Entrepreneuriat Féminin et d’Autonomisation des Femmes (le renforcement des Centres d’Autonomisation des Femmes), l’approche APIP mobile (mise à l’échelle de l’appui de proximité au secteur informel à travers le renforcement des capacités entrepreneuriales des Micro-PME dudit secteur.

Par ailleurs, le PNUD a mis en place dans plusieurs pays dont la Guinée l’initiative « Accelerator Labs » (Laboratoires d’accélération) pour catalyser des solutions innovantes et relever les défis de développement complexes de notre époque. Le projet RFF va s’appuyer sur les expertises de l’Acc Lab Guinée pour apporter de nouvelles approches dans ce projet, notamment des ‘’business case’’ en vue de la réalisation de l’innovation sociale comme facteur d’autonomisation rapide et de résilience des femmes entrepreneures et des GIE.

Deux résultats principaux sont attendus du projet :

1. Les capacités entrepreneuriales et de leadership de 500 jeunes filles et femmes sont renforcées en vue de leur autonomisation économique et sociale

2. Les capacités de 500 PMEs et Groupements d’Intérêt Economique (GIE) du secteur informel ont été renforcées pour favoriser leur résilience post COVID19.

Dans cette perspective, le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) souhaite recruter un/une Consultant/e National Expert(e) en Agro-Business.

L’objectif principal de cette mission, est d’accompagner chacune de ces jeunes filles à améliorer leurs techniques de production, techniques de ventes et d’améliorer leurs capacités entrepreneuriales à travers le renforcement des CAF ainsi que l’exercice des business case.

 

Get free access to our Tenders & Grants Database

Our service is free of charge and will always be

Join Now

Donors

Find out more